AGENDA :

CHASSE WEB TV MENSUELLE

Derniere recette

Recette : les Atriaux

www.chassenaturealpes.fr vous présente une recette d'atriaux de gibier selon le chef étoilé
 Stephane Decotterd :" Aujourd'hui je souhaite vous faire partager ma passion pour la cuisine et vous faire découvrir le microcosme autour d'un Restaurant Etoilé. Anecdotes, produits de saisons, recettes, bref les coulisses du Pont-de-Brent !"

Lire la suite...

Dernieres photos :

DE LA TERRE AU PALAIS

Vous avez les fruits, nous avons le materiel, cliquez sur les pommes !

ouverture : grands gibiers prometteurs

La saison 2014-2015 promet de beaux tableaux de chevreuils, cerfs et surtout sangliers. Mais le déclin du petit gibier à plumes irrite le monde des chasseurs.

 

La chasse est ouverte ! Cette année, le coup d’envoi a été fixé au 14 septembre pour la plupart des départements du Sud de la France (jusqu’à la Haute-Saône, le Doubs et le Jura à l’Est) et le 21 septembre pour la majorité de ceux du Nord. Quelques départements de Normandie (Manche, Calvados, Orne, Eure) et du Centre (Eure-et-Loir, Loir-et-Cher, Indre, Cher) devront patienter jusqu’au 28 septembre, tandis que l’Alsace, la Moselle (le 23 août) et la Corse (le 7 septembre) bénéficient comme toujours de régimes particuliers.

Les grandes tendances de ces dernières années en matière de présence du gibier se confirment. Cette année encore plus que les précédentes, c’est le « grand gibier » qui devrait tenir le haut du pavé. Le sanglier est « en bonne forme cette année », a indiqué début septembre la fédération nationale des chasseurs (FNC). « Les prévisions pour 2014-2015 sont meilleures que pour 2013-2014 dans certaines zones, exceptionnelles pour d’autres », note la fédération. Tous les voyants sont au vert pour cette espèce en Haute-Normandie, en Ile-de-France et dans le Nord, au risque, comme on le déplore depuis quelques années, de susciter d’importants dégâts dans les cultures et les jardins. Les perspectives sont également très favorables partout en France pour le chevreuil (excepté dans l’Est) et le cerf, prévu en abondance partout en France hormis dans les Pays-de-la-Loire.

Petite embellie sur la plume

Les prévisions sont en revanche plus contrastées pour le petit gibier. Le climat doux de ces derniers mois a été certes globalement avantageux pour le petit gibier à poils, dont il a facilité la reproduction. Le lièvre devrait ainsi être abondant partout, avec des mentions très favorables pour la Bourgogne et la région Nord.

Le lapin ne devrait pas manquer non plus, surtout au nord de la Loire. Côté plume, la perdrix grise devrait cependant rester discrète. On attend un mieux en Haute-Normandie, Ile-de-France et Bourgogne, mais les prises devraient rester aléatoires ailleurs. La perdrix rouge est également un peu plus présente, mais on en manquera dans la région Centre et en Bretagne. Le faisan naturel se montrera rarement, si ce n’est en Champagne, Bourgogne et dans le couloir rhodanien. Pour ce qui est des migrateurs, la saison s’annonce plutôt favorable. Mais des restrictions pèsent chaque année un peu plus sur le nombre d’espèces chassables et les territoires autorisés, déplore la fédération des chasseurs.

La décrue des effectifs du petit gibier de plaine, à commencer par la perdrix grise, inquiète aujourd’hui le monde de la chasse. « Les résultats de sauvegarde ou de réimplantation ne sont qu’occasionnels et extrêmement coûteux », déplore Bernard Baudin, le président de la fédération nationale de la chasse (FNC). Selon lui, « les chasseurs ne peuvent à eux seuls lutter contre les effets du morcellement des parcelles agricoles, de l’artificialisation des sols et des monocultures intensives ». Les chasseurs, qui se sont mobilisés sur la loi d’avenir agricole et actuellement sur la loi sur la biodiversité défendue par Ségolène Royal, n’entendent pas baisser la garde.

Source et remerciements : LA REPUBLIQUE de Seine et Marne