AGENDA :

CHASSE WEB TV MENSUELLE

Derniere recette

Recette : les Atriaux

www.chassenaturealpes.fr vous présente une recette d'atriaux de gibier selon le chef étoilé
 Stephane Decotterd :" Aujourd'hui je souhaite vous faire partager ma passion pour la cuisine et vous faire découvrir le microcosme autour d'un Restaurant Etoilé. Anecdotes, produits de saisons, recettes, bref les coulisses du Pont-de-Brent !"

Lire la suite...

Dernieres photos :

DE LA TERRE AU PALAIS

Vous avez les fruits, nous avons le materiel, cliquez sur les pommes !

Le statu du loup

Une enquête européenne ouverte sur le loup

Le député de la Lozère (France) Pierre Morel A L'Huissier vient d'obtenir l'ouverture d'une
enquête sur le loup en Europe. Le statut d'espèce strictement protégée de ce dernier
pourrait ainsi être révisé pour une protection moindre, voire pour une classification en
« nuisible ».

 

Dans ce sens, Pierre Morel A L'Huissier a saisi la Commission des Pétitions de l'Union
européenne, présidée par la députée européenne italienne Erminia Mazzoni. Après huit
mois d'instruction, cette dernière lui a répondu que sa requête était recevable en raison
d'une atteinte à un principe communautaire. Elle a ensuite enjoint la Commission
européenne d'enquêter pour vérifier que le statut d'espèce strictement protégée était
toujours d'actualité. En d'autres termes, dans chaque pays européen, il va falloir réaliser,
d'une part, un comptage des loups pour vérifier que l'espèce est toujours en voie de
disparition et, d'autre part, établir un bilan des dégâts causés par le loup, notamment
auprès des bergers.

Pierre Morel A L'Huissier précise que « la Commission européenne n'a pas le choix. A
partir du moment où elle est saisie par la Commission des Pétitions, elle doit suivre les
instructions, et donc mener l'enquête ». Il ajoute : « C'est une énorme avancée sur le
dossier du loup. Pour la première fois, une enquête sérieuse va être menée pour
considérer son influence. »

Au terme de l'enquête de la Commission européenne, la Commission des Pétitions peut
soit classer l'affaire sans suite, soit demander une révision de la Convention de Berne de
1979 et de la Directive Européenne du 21 mai 1992, qui ont classé le loup comme espèce
protégée. Dans ce dernier cas, soit la protection du loup pourrait devenir moins forte,
soit l'espèce passerait carrément au rang de nuisible. Pierre Morel A L'Huissier estime
qu'une telle enquête n'aurait pas été demandée « sans des doutes profonds ». En France,
ajoute-t-il, « nous sommes 77 députés, tous partis confondus, à être concernés par les
attaques de loup ». Soit la représentativité d'un territoire vaste.

Pierre Morel A L'Huissier, avocat de droit public de formation et de profession, est
confiant pour une évolution sur la problématique du loup : « un problème d'origine
communautaire, qui ne peut être réglé qu'à ce niveau ».

Source : wikiagri.fr
JPB