AGENDA :

CHASSE WEB TV MENSUELLE

Derniere recette

Recette : les Atriaux

www.chassenaturealpes.fr vous présente une recette d'atriaux de gibier selon le chef étoilé
 Stephane Decotterd :" Aujourd'hui je souhaite vous faire partager ma passion pour la cuisine et vous faire découvrir le microcosme autour d'un Restaurant Etoilé. Anecdotes, produits de saisons, recettes, bref les coulisses du Pont-de-Brent !"

Lire la suite...

Dernieres photos :

DE LA TERRE AU PALAIS

Vous avez les fruits, nous avons le materiel, cliquez sur les pommes !

Connaissez vous cette pierre ? Reponse


 Bien connue des habitants de Cordon et de la Giettaz, cette pierre est une borne romaine, elle délimite les communes de Cordon et de la Giettaz.

 

Quelle est son nom ? ou se trouve t elle ? 

Cette pierre est une borne romaine de plus de deux mille ans. Elle se situe au Col de l'Avenaz et délimite actuellement les limites des communes de Cordon et de la Giettaz, mais sa première fonction était de délimité deux régions romaines.

                   
Sources : http://www.la-giettaz-patrimoine.org

Remise en place de la Borne Romaine du Col de l’Avenaz le 20 juin 2004

En 74 après Jésus-Christ, les occupants romains concrétisent par ces pierres de granite, une limite existant déjà là depuis l’occupation du territoire par deux tribus celtes : les Ceutrons (de Tarentaise) et les Allobroges (de la région du Léman). Ces bornes (au col de Jaillet, au col de l’Avenaz) seront les limites de deux régions romaines : la Viennoise et les Alpes Grées. Puis seront celles de deux diocèses : Tarentaise et Genève puis deux départements : Savoie et Haute-Savoie. Enfin elles seront de tous les temps celles de deux communautés : les Giettois et les Cordonnants.

En 1963, l’Abbé Giry identifiait la borne du Col de Jaillet comme étant romaine parce que le mot « FINES » y était gravé.

En 1992, quelques Giettois conduits par Benjamin et Nicolas Porret, rejoints par quelques Cordonnants retrouvaient une seconde borne marquée « FINES » au col de l’Avenaz. Cette borne avait été « r’batée », renversée et roulée, par des bergers voulant faire disparaître un bornage d’alpage au XVIème siècle.

Nous avons voulu remettre à sa place ce témoignage de l’Histoire de notre pays qui a traversé près de 2000 ans.

Nicolas PORRET au bord du trou destiné à recevoir la borne, positionné par le géomètre, à la limite des deux communes et des deux départements.

Nicolas PORRET au bord du trou destiné à recevoir la borne, positionné par le géomètre, à la limite des deux communes et des deux départements.

Le relevage de la borne, "r’baté" dans le fossé par nos ancêtres, pour l’encorder et sa remontée pour la hisser jusqu’au sommet du col.

Le relevage de la borne, « r’baté » dans le fossé par nos ancêtres, pour l’encorder et sa remontée pour la hisser jusqu’au sommet du col.

 
Borne_03
Considérant la borne presque comme un dieu ; les Romains opéraient un rituel lors de son installation, rite que nous avons perpétrés.

Considérant la borne presque comme un dieu ; les Romains opéraient un rituel lors de son installation, rite que nous avons perpétrés.

 
Giettois et Cordonnants réunis autour de la borne de la discorde pour sceller leur amitié.

Giettois et Cordonnants réunis autour de la borne de la discorde pour sceller leur amitié.

 
Les esprits étant désormais apaisés, la borne est prête à affronter les siècles à venir.

Les esprits étant désormais apaisés, la borne est prête à affronter les siècles à venir.

  A l'avenir Vous l'a regarderez peut être autrement

 Remerciements au site : la Giettaz et son patrimoine http://www.la-giettaz-patrimoine.org